Navigation Menu+

Mes 3 Habitudes Zen au quotidien

Posted on Déc 3, 2018 by in Blog Nimue | 0 comments

Mes 3 habitudes zen au quotidien

Si comme moi tu es un ou une cérébrale, s’occuper de soi, de son corps c’est difficile. 
Tout se passe dans la tête.

Ben et mon corps ? Rien ! Tout simplement parce qu’on l’oublie ! Et oui on oublie qu’on est passé brièvement dans la salle de bain. Et d’ailleurs à quoi je ressemble aujourd’hui ? Aucune idée. Je ne me souviens plus. Aucune image ne s’affiche dans mon cerveau. Lorsqu’un miroir n’est pas loin je me précipite pour faire un point et voir si j’existe encore en tant que personne physique. « Ah oui je suis là. Bon. Ouf. Si je me vois c’est qu’on peut me voir. Et là aïe. Donc voilà qui je suis. Ca me ressemble ou pas ? J’inspecte. Bof. Une idée vient de me traverser le cerveau et me voilà déjà repartie à faire un truc. Quel qu’il soit. Je n’ai déjà plus de contact avec mon image.

Mon quotidien s’étire dans une sorte de canopée des idées.
Je vole au-dessus du nid de coucous.
Et d’ailleurs je n’ai pas beaucoup de contact avec ce qu’il y a en-dessous du cou.
Mon monde se situe à 1,45 m du sol minimum.
« Ben c’est bizarre ce que tu dis Annaïck parce tu es pragmatique. » That’s true ! J’ai une entreprise que je mène depuis 17 ans alors forcément c’est que je me suis inscrite dans le concret depuis un moment. Il ne s’agit pas de cela. Je sais comment faire pour que les idées se matérialisent dans la matière. Je parle de mon corps ! My own body, celui qui me sert à aller d’un point A à un point B. Celui qui vient de se prendre une roue de bicyclette de plus. Et c’est même une belle grosse roue.

Alors oui, je m’oublie, parce que passionnément les pensées et les tâches m’absorbent ailleurs.

Heureusement il y a des solutions, même temporaires, qui peuvent permettre de reprendre contact avec cette étrange galaxie qu’est ce corps fait d’eau et de sang. Grrrr.

Et justement voici ce que je fais depuis plusieurs mois avec un plaisir toujours renouvelé. Ce que j’appelle : 

1- Mes ablutions japonaises.

À n’importe quelle heure du jour, soit pour la toilette du matin ou celle du soir, je brosse mon corps ! Cela revient à se masser, à regarder de près chaque partie de son corps. Son corps externe bien sûr.
Un été, j’ai acheté dans une Biocoop une brosse à poils de soie. Il s’agit d’une brosse fixée sur un manche amovible. Voici comment pratiquer : Après avoir frotté son dos grâce au manche on le désolidarise de la brosse avant de poursuivre.
Brosser les pieds puis remonter le long de chaque jambe et fesse. Le ventre, le buste, puis les dessous de bras, les dessus de bras, le cou, les oreilles et enfin on termine par les mains, paumes et dessus de mains, et enfin les doigts.
Puis, soit on se frotte avec une petite serviette rêche ou alors on se rince à l’eau. Pour terminer on verse dans sa paume un peu d’huile (macadamia, avocat, jojoba, argan, etc.) qu’on fait chauffer entre ses mains et on applique toujours à partir des pieds.

Par ce simple rituel je prends conscience de chaque partie de mon corps et le redécouvre jour après jour. Et Ca me plait. Ca me plait beaucoup. C’est ce qui me manquait au quotidien pour garder contact avec mon moi physique. Dès que la brosse s’approche de mon pied je souris…

Ma deuxième habitude zen c’est :

2 – Méditer avant de m’endormir.

Les journées sont souvent pleines de tensions, de doutes, de décisions, d’hésitations, d’efforts. Alors je prends 15 minutes chaque soir pour me vider la tête. Je m’installe confortablement dans mon lit, assise de préférence. Le dos bien droit. Et je me connecte à une application appelée Zenfie mais bien sûr il y en a d’autres. J’ai choisi celle-ci car je suis sensible à la voix profonde de l’homme qui dirige la méditation. Son timbre m’apaise d’emblée. Lorsque le programme est terminé, je m’étire comme un chat et mon oreiller est alors l’endroit le plus zen de la terre.

3 – Broder

Lorsque je prends mon ouvrage en main j’ai la promesse d’entrer dans une bulle spatio-temporelle unique. Ce temps infini m’appartient à moi et à moi seule. L’espace autour est impénétrable pour qui que ce soit, c’est mon territoire et j’en ai signé l’acte de propriété. Lisez le panneau : Entrée interdite à tout importun.
Je m’installe avec mon ouvrage ou mon projet, je m’offre un des plus grands moments de plaisir et parfois même de griserie et d’émotion qui soit. Les pensées fusent dans tous les sens. On ne les retient pas. On se parle à soi-même. On refait des conversations, on en imagine d’autres. On met en place ses actions suivantes. De cet instant paisible avec soi-même ressort une multitude de sujets.
A l’intérieur de cette zone protégée, je me détends. La concentration me maintient dans l’instant présent. Et lorsqu’enfin j’émerge plusieurs heures se sont écoulées, je suis zen…

 

Cet article participe à l’évènement “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien” du blog . J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est https://habitudes-zen.net/2012/passer-dexcellentes-journees/

 

Submit a Comment